Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le roi Mohammed VI

#STOPCORRUPTION Conférence Internationale sur la bonne gouvernance Nouvelles dates bientôt disponibles

Rabat

Découvrez les vidéos

StopCorruptionConférence internationale sur la bonne gouvernance

À propos

Après avoir organisé avec Sciences Po, en décembre 2018, sa toute première Conférence internationale sur la lutte contre la corruption, l’association #StopCorruption vous donne rendez-vous prochainement à Rabat pour un nouvel événement exceptionnel.
Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le roi Mohammed VI, co-organisée avec l’Instance nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) du Royaume du Maroc et l’Université internationale de Rabat, cette Conférence sur la bonne gouvernance aura cette année pour thème :

« Prévenir et lutter contre la corruption : un défi pour le développement du continent africain, une réponse aux attentes légitimes de la jeunesse »

En faisant le choix d’organiser cet événement sur le continent africain, au Maroc, l’association #StopCorruption a voulu réaffirmer sa dimension internationale et son attachement à la défense d’une gouvernance juste et responsable partout dans le monde. Cela traduit également la volonté des membres de l’association de décentrer le regard en donnant la parole à des acteurs variés, qui interviennent à différentes échelles contre la corruption.
Une fois encore, l’association a souhaité placer la jeunesse au cœur des débats : en Afrique et dans le reste du monde, c’est à elle qu’il revient de porter haut et fort les valeurs d’exemplarité et de probité.

Pendant deux jours, le campus de l’Université internationale de Rabat se transformera en un forum de haut niveau où les représentants des principales organisations internationales et régionales, les autorités de nombreux États, des chefs d’entreprise et les acteurs de la société civile débattront lors de plusieurs tables-rondes.

Découvrez la suite

Programme

Mercredi 25 mars 2020

9:00 – 10:00 Plénière d’ouverture

10:20 – 11:30 Grands Témoins

11:30 – 12:45 Penser la transformation économique du continent africain à l’aune de la lutte contre la corruption

14:15 – 15:45 La corruption en Afrique : constat, impact et défis

16:00 – 17:30 Des mécanismes efficaces pour créer les conditions d’un développement pérenne des entreprises

Jeudi 26 mars 2020

9:00 – 10:30 La prévention de la corruption : des efforts articulés entre institutions nationales, société civile et organismes internationaux

10:45 – 12:15 Reconstruire la confiance et engager une dynamique d’ensemble

14:00 – 15:30 La jeunesse, actrice et cible de toute stratégie réussie de lutte contre la corruption

15:45 – 17:15 Plénière de clôture

Comptes-rendus des ateliers par les étudiants de l’Université internationale de Rabat

L’association avec Sciences Po

Persuadée que les enjeux de déontologie et d’éthique doivent être au cœur de la formation de ses étudiants, Sciences Po a souhaité s’associer à cette conférence internationale. Ses étudiants rédigeront un “Manifeste de la jeunesse” pour une bonne gouvernance, qui sera présenté à l’ensemble des parties prenantes.

Qui sommes-nous ?

Créée en avril 2018, l’association #StopCorruption a pour objectif de sensibiliser les États et les populations aux valeurs de l’éthique.

Partout dans le monde, des scandales retentissent et continuent de dégrader la confiance des citoyens dans leurs institutions. Si des efforts considérables ont été réalisés, la lutte contre la corruption devenant peu à peu une priorité dans les agendas politiques, trop de dérives entravent encore le fonctionnement des États, remettent en cause les principes démocratiques et déstabilisent l’économie.
C’est pourquoi #StopCorruption s’engage pour bâtir un monde plus transparent, dans lequel États, entreprises, associations et citoyens œuvreront de concert contre la corruption.

En s’appuyant sur l’enseignement et la recherche universitaire pour former les leaders de demain et en contribuant à dessiner les contours d’une nouvelle ambition éthique, l’association #StopCorruption entend défendre résolument les principes de bonne gouvernance à l’échelle mondiale.

Les membres fondateurs de #StopCorruption :
• Michel Sapin et Michel Hunault, Co-présidents ;
• Daniel Lebègue et Gérard Rameix, membres du Conseil d’administration.

L’ancien président de la République François Hollande a accepté d’être Président d’Honneur de l’association #StopCorruption.

Nos missions

Promouvoir

Défendre, en France et partout ailleurs, les bonnes pratiques et toutes les initiatives émanant des ONG et de la société civile.

Informer

Dresser des états des lieux réguliers de la bonne gouvernance dans le monde et présenter les initiatives en faveur de la lutte contre la corruption.

Mobiliser

Faire de chaque citoyen le meilleur ambassadeur de la lutte contre la corruption.

Proposer

Partager des solutions concrètes et audacieuses pour qu’un futur sans corruption advienne.

Former

Sensibiliser les futurs leaders à la défense d’une gouvernance juste et responsable et les doter des moyens indispensables pour relever les défis de demain.

Rapports annuels

Chaque année, et comme elle s’y est engagée dès sa création, l’association #StopCorruption rend publics sur son site internet son rapport moral et son bilan financier.

Rapport moralBilan financier

Prix

Pour marquer son attachement à l’engagement de la communauté académique et saluer l’investissement croissant des étudiants sur les questions de transparence et de bonne gouvernance, l’association a remis pour la première fois en 2019 son Prix #StopCorruption.
Nous souhaitions récompenser des travaux – publications scientifiques et travaux universitaires – réalisés sur l’état de la corruption dans le monde (et son impact) ou sur des cas concrets comme les stratégies de lutte contre la corruption déployées par certains pays, la coopération entre États, les nouvelles formes de corruption, etc.

Pour cette première édition, douze candidatures nous sont parvenues : cinq dans la mention « Publications scientifiques » et sept dans la mention « Travaux universitaires ». Signe du dynamisme de la recherche sur le sujet, les thématiques et approches des contributions récompensées sont variées.

Le jury était composé des membres du Conseil d’administration de l’association : Michel Sapin et Michel Hunault, co-présidents de #StopCorruption, Daniel Lebègue et Gérard Rameix, ainsi que des membres du Conseil scientifique :

  • Yann Algan, professeur d’économie, doyen de l’École d’Affaires publiques de Sciences Po ;
  • Antoine Gaudemet, professeur en droit privé à l’Université Paris II Panthéon-Assas, fondateur et co-directeur du DU de Compliance Officer ;
  • Nicole Notat, présidente de l’agence de notation sociale Vigeo Eiris ;
  • Bernard Ramanantsoa, ancien directeur général de HEC.

Quatre contributions ont été récompensées. Le Prix a été officiellement remis aux lauréats à Sciences Po le 17 décembre 2019, en présence de l’ancien président de la République François Hollande, président d’Honneur de l’association, de Frédéric Mion, directeur de Sciences Po, et des membres du Conseil d’administration et du Conseil scientifique.

Mention « Travaux universitaires »

1. Premier prix attribué à M. Bastien Serre – Thèse sur La lutte contre la corruption à Madagascar, soutenue à l’Université Toulouse I Capitole en 2017

Bastien Serre est né à Céret dans les Pyrénées-Orientales. Après l’obtention d’un master 1 en droit public au sein de l’Université de Perpignan, il a continué ses études à l’Université de Toulouse I où il fut admis le 29 septembre 2017 au grade de docteur en droit pour sa thèse La lutte contre la corruption à Madagascar (sous la direction du Professeur Nathalie Jacquinot).

Il a été stagiaire auprès du Haut-Commissariat des Nations unies aux Droits de l’Homme et plus spécifiquement auprès du Conseil des Droits de l’homme. Ses travaux de recherches l’ont amené à mener des enquêtes de terrain et à effectuer plusieurs stages à Madagascar en assistant notamment le Bureau indépendant Anti-Corruption dans ses diverses missions.

Il a par ailleurs eu l’opportunité de transmettre ses connaissances à Madagascar lors d’interventions auprès de l’École nationale d’Administration malgache ou en France en occupant pendant deux années le poste d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) au sein de l’Université de Toulouse I.


2. Second prix attribué à Mme Sofia Wickberg – “Political Corruption in a World in Transition: The Fluctuating Boundaries of Corruption”, chapitre publié dans l’ouvrage Political Corruption in a World of Transition (paru en 2019 sous la direction de Jonathan Mendilow et Éric Phélippeau)

Sofia Wickberg est doctorante au Centre d’études européennes et de politique comparée de Sciences Po Paris où elle réalise une thèse sur les transferts internationaux de politiques de prévention de la corruption.
Elle a participé à la création d’un réseau interdisciplinaire de chercheurs travaillant sur la corruption et est membre de l’Observatoire de l’éthique publique. Elle a occupé un poste de chargée de recherche au sein de l’association Transparency International à Berlin avant de rejoindre Sciences Po ; elle collabore avec le Partenariat pour un Gouvernement ouvert et avec la Commission européenne.

Mention « Publications scientifiques »

1. Premier prix attribué à M. Éric Phélippeau – L’argent de la politique, ouvrage paru en 2018 aux Presses de Sciences Po

Professeur de science politique à l’Université Paris Nanterre depuis 2015, auparavant maître de conférences au sein de cette même université depuis 1998, Éric Phélippeau est l’auteur d’une thèse sur la professionnalisation politique à partir d’archives privées d’élus du Second empire et de la Troisième République (Le baron de Mackau en politique. Contribution à une étude de la professionnalisation politique, soutenue en 1996), puis d’une habilitation à diriger des recherches sur La réforme du financement de la vie politique française. Analyse d’une codification, de ses usages et de ses effets (défendue en 2014).

Il a co-édité récemment Political Corruption in a World in Transition (2019), un Handbook of Political Party Funding (2018), ainsi qu’un manuel sur Le financement de la vie politique (2015). Il prépare un ouvrage collectif pour 2020 sur le populisme et la corruption.

Il mène actuellement des travaux comparatifs sur les politiques de probité publique, plus spécialement sur les questions soulevées par le cumul de responsabilités politiques et d’activités professionnelles privées.

2. Second prix attribué à M. Fred Einbinder – “Corruption Abroad: from Conflict to Co-Operation, a Comparison of French and American Law and Practice”, article à paraître dans la Cardozo International Comparative, Policy & Ethics Law Review en 2020

Fred Einbinder, de nationalité française et américaine, est né et a grandi à Chicago. Avocat au barreau de l’Illinois, il est diplômé de la Faculté de droit de l’Université de l’Illinois, de l’Institut de droit comparé de Paris et d’HEC (MBA). Il a été juriste d’entreprise au sein de grandes entreprises d’infrastructures françaises (Spie, Vinci et Alstom) pendant 30 ans. Il a notamment eu à traiter de questions d’enquêtes pénales de corruption en tant que directeur juridique d’Alstom entre 1998 et 2010.

Professeur associé à l’American University of Paris où il enseigne le droit des affaires américain et international et la gestion de catastrophes, il est également enseignant-chercheur à la faculté de droit de Paris 11 (Saclay) et chargé de cours à l’Essec.
Il est l’auteur de plusieurs articles comparant le droit et les pratiques françaises et américaines en matière de lutte contre la corruption.

Partenaires

Inscription

  • Champs obligatoires *

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Mentions légales

Site édité par

#Stopcorruption Association à but non lucratif de droit français régie par la loi du 1er juillet 1901 -Répertoire National des Associations (RNA) numéro W751244247 au 242 rue de Rivoli 75001 Paris

Réalisation du site

Le présent site web a été mis en place par l’agence Web JIBE SET SAS, au capital de 1 000€
Siège social: 37 rue des Mathurins 75008 Paris
SIRET: R.C.S PARIS 528 658 248
Contact mail: contact@jibeset.fr
Contact téléphonique: 01 40 67 06 27

Hébergement

L’hébergement est assuré par GANDI SAS, au capital de 300 000€.
Siege sociale : 63-65 boulevard Massena à Paris (75013) France.
SIRET : 423 093 459 RCS PARIS
Contact téléphonique : 01 70 37 76 61

Propriété intellectuelle

L’intégralité du site est protégé par les législations françaises et internationales relatives à la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction et de représentation sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables. L’ensemble des textes, graphismes, icônes, photographies, plans, logos, vidéos, sons, marques, logiciels, bases de données et extraits de bases de données, et plus généralement l’ensemble des éléments composant le site ne peuvent, conformément aux articles L122-4 et L341-1 et suivants du Code de la propriété intellectuelle, faire l’objet d’une quelconque représentation, reproduction, exploitation ou extraction, intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit, sans l’autorisation expresse et préalable de l’éditeur.

Données personnelles

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à l’envoi d’informations concernant #StopCorruption et ses initiatives. Le destinataire des données est #StopCorruption.
Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@stop-corruption.fr.

Contenus du site

Les informations figurant sur ce site et/ou accessibles par ce site proviennent de sources considérées comme étant fiables. Toutefois, ces informations peuvent contenir des inexactitudes techniques et des erreurs typographiques.
Les informations et/ou documents disponibles sur ce site sont susceptibles d’être modifiés à tout moment, et peuvent avoir fait l’objet de mises à jour. En particulier, ils peuvent avoir fait l’objet d’une mise à jour, entre le moment de leur téléchargement et celui où l’utilisateur en prend connaissance.

Droit applicable

L’utilisation de ce site est régie par le droit français, quel que soit le lieu d’utilisation.
En cas de contestation éventuelle, et après l’échec de toute tentative de recherche d’une solution amiable, les tribunaux français seront seuls compétents pour connaître de ce litige.